Histoires de réussite

Ces exemples de réussite mettent en évidence les organisations membres du PAIRE qui ont des politiques et des pratiques de recrutement et de maintien en poste accessibles. Leurs efforts combinés augmentent les occasions d’emploi pour personnes handicapées et célèbrent les milieux de travail inclusifs qui estiment les talents diversifiés.

Stratégies d’emploi ingénieuses

L’exemple suivant illustre comment deux membres du Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE), soit Enterprise et Performance Plus – Soins en Réadaptation inc., ont travaillé en collaboration pour aider une personne handicapée à se trouver l’emploi qui lui convient.

Ahmed Abdi-Salah, directeur de succursale responsable de la location pour Enterprise Rent-A-Car de Kanata, croit qu’il faut embaucher les gens qui peuvent effectuer le travail et contribuer au succès de l’entreprise. Il estime aussi qu’il faut chercher le talent là où les autres ne le cherchent pas. Ahmed a trouvé un employé prisé lorsqu’il a embauché Nicholas Wojtas et lui a permis de se prouver au sein de l’entreprise.

Au cours des neuf derniers mois, Nicholas est sorti du lot : il est agent de service responsable de l’esthétique des véhicules lorsqu’ils sont retournés. Nicholas aime son emploi et les gens avec lesquels il travaille. « Cela convient à tous, explique Nicholas. Les gens sont formidables et ils m’ont permis de prendre confiance et de contribuer aux activités de l’entreprise. »

« Nicholas est un travailleur fiable et positif, dit Ahmed. Il améliore l’ambiance lorsqu’il travaille. Nous savons vraiment lorsque Nicholas a fait le travail, car il remarque les petites choses que l’entreprise et les clients distinguent.

Nicholas a trouvé son emploi en travaillant avec Joël Dazé, conseillère chez Performance Plus – Soins en Réadaptation inc. (PPSR). Joël a aidé Nicholas à se préparer pour l’emploi, puis à trouver le poste qu’il occupe chez Enterprise. PPSR aide les personnes handicapées à retourner au travail en jumelant leurs intérêts aux occasions d’emploi.

PPSR est un fournisseur de services approuvé par le Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH). Il offre gratuitement des services de placement aux employeurs. PPSR travaille en partenariat avec les employeurs de l’Est de l’Ontario pour les aider à avoir des pratiques en matière d’emploi plus inclusives. Les employeurs ne peuvent pas se permettre de négliger ce bassin de professionnels s’ils souhaitent demeurer compétitifs, développer leurs affaires et conquérir des parts de marché.

Cet exemple est apparu pour la première fois dans l’édition hivernale de la revue Ottawa Family Living (en anglais seulement). Merci, Linda Simpson de PPSR, d’avoir soumis cet exemple de réussite du PAIRE.

Apprenez-en plus sur Enterprise Holdings : https://careers.enterprise.com/ (en anglais seulement)

Apprenez-en plus sur PPSR : http://www.pprc.ca/fr/accueil.aspx

www.pprc.ca

Partners in Parenting

Une formation qui mène à un emploi : exemples de réussite

Les personnes qui ont une déficience intellectuelle ont un emploi comme n’importe qui d’autre. Toutefois, ils sont confrontés à des obstacles lorsqu’ils cherchent un emploi. Beth Butland, conseillère en matière d’emploi chez Partners in Parenting, raconte comment le programme « Kitchen Steward Job Readiness » du collège Algonquin a permis à certains de ses étudiants de surmonter des obstacles à l’emploi. Récemment, sept d’entre eux ont terminé le cours et, moins de deux mois après la collation des grades, trois d’entre eux se voyaient offrir un emploi.

Comme Beth l’a mentionné : « J’ai fait une demande de subvention dans le cadre du Fonds d’intégration pour les personnes handicapées et j’ai réussi à obtenir un soutien financier de plus de 45 000 $ pour sept étudiants qui participent au programme « Kitchen Steward Job Readiness » du collège Algonquin. Il s’agissait d’une formation en salle de classe de 15 semaines, suivi d’un placement d’emploi de 12 semaines, qui se terminait à la fin du mois de novembre 2017.

Ce programme comprenait un curriculum adapté aux personnes handicapées. Toutefois, il s’agissait d’un cours des plus complets, comprenant des compétences en maniement de couteaux pour couper et apprêter des repas, des compétences liées au fonctionnement d’un lave-vaisselle commercial et des méthodes de nettoyage et de désinfection. Les participants ont reçu les formations SIMDUT, de sécurité alimentaire et de premiers soins. Cette formation aide les gens à se trouver un emploi de base dans le domaine des services d’alimentation. Les sept étudiants qui se sont inscrits au programme l’ont terminé. »

En janvier 2018, Beth a fait un bilan : deux diplômés s’étaient trouvé un emploi à temps partiel, puis un troisième allait commencer un travail saisonnier en mai. Félicitations aux étudiants et à tous ceux qui ont participé à cette initiative novatrice!

Partners in Parenting est un organisme qui offre des programmes et des services de soutien aux gens qui ont une déficience intellectuelle, ainsi qu’à leur famille. En tant que conseillère en matière d’emploi, Beth aide les étudiants à trouver des occasions de formation et un emploi rémunéré.

Pour de plus amples renseignements :

http://www.partnersinparenting.ca/day-services/life-program/ (en anglais seulement)

http://www.algonquincollege.com/ccol/courses/kitchen-steward-job-readiness/ (en anglais seulement)

Causeway Work

Aleid se trouve un emploi

Comme beaucoup de personnes qui se présentent chez Causeway Work Centre, Aleid avait de la difficulté à trouver l’emploi qui lui convenait. Le programme de soutien à l’emploi de Causeway a pu l’aider. Aleid a dit : « Tout allait de plus en plus mal [lorsque je n’arrivais pas à trouver un emploi], mais maintenant, les choses vont mieux. Tout change. Je suis fier d’avoir un emploi. »

Causeway, un organisme membre du Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE), aide les personnes qui souffrent de problèmes de santé mentale ou autre à trouver un travail enrichissant et à vivre de façon plus indépendante. Vous pouvez en apprendre davantage sur les façons de créer des milieux de travail mentalement sains pour tous. Les gens qui souffrent de problèmes de santé mentale peuvent s’épanouir en participant à la prochaine conférence annuelle du PAIRE.

Après avoir cherché l’emploi parfait pendant des années, le travail acharné et la détermination d’Aleid ont enfin porté ses fruits lorsqu’il a été en mesure de se trouver trois emplois! Depuis quelques mois, Aleid travaille dans le foyer du Tim Hortons, endroit où il est responsable du nettoyage et de l’entretien. Il s’occupe aussi des plantes à l’Association d’Ottawa-Carleton pour personnes ayant une déficience intellectuelle (AOCPDI). Enfin, il aide à préparer et à emballer des aliments gastronomiques pour animaux chez Hearty Tails, une entreprise sociale de l’AOCPDI.

Comme beaucoup de personnes qui se présentent chez Causeway Work Centre, Aleid avait de la difficulté à trouver l’emploi qui lui convenait.

Il a commencé son périple dans le programme Job Quest. Il y cherchait des emplois en ligne et posait sa candidature pour ceux-ci; il peaufinait son curriculum vitae; et il participait à des salons de l’emploi. En raison de la nature des programmes de Causeway, Aleid a pu ajouter une expérience de travail plus récente à son curriculum vitae tout en se cherchant un emploi. Il travaillait pour l’entreprise sociale Good Nature Groundskeeping de Causeway. En dépit de tous ses efforts, il était difficile pour lui de trouver des occasions d’emploi qui lui convenaient. « J’ai effectué tellement d’entretiens. Rien ne fonctionnait. »

Après son transfert au programme de soutien à l’emploi, il a été en mesure d’obtenir le soutien dont il avait besoin pour se trouver un emploi qu’il apprécie vraiment. Bien qu’il soit plus occupé que jamais, Aleid réfléchit souvent à son expérience, au cours de laquelle il a eu de la difficulté à se trouver un emploi. « Tout allait de plus en plus mal [lorsque je n’arrivais pas à trouver un emploi], mais maintenant, les choses vont mieux. Tout change. Je suis fier d’avoir un emploi. »

Lorsqu’on lui parle de l’avenir, Aleid dit espérer suivre une formation au Tim Hortons pour servir les clients. « Il est temps pour moi d’essayer quelque chose de nouveau et de différent, car lorsque je me trouve habituellement un emploi, je demeure à l’accueil ou dans les parcs de stationnement. »

Le conseil d’Aleid aux gens qui ont vraiment de la difficulté à se trouver un emploi est de persister, car cela finit par porter ses fruits.

Apprenez-en plus sur Causeway :

http://www.causewayworkcentre.org/ (en anglais seulement)

Transformer les obstacles en possibilités

Les sœurs « Rebecca » et « Katie » se sont présentées à CVE Inc. pour trouver des occasions d’emploi à temps partiel. Elles ont rencontré Joanne Aherne, une spécialiste de l’intégration en emploi. (Veuillez noter que les noms ont été changés pour conserver l’anonymat.)

Cet article raconte leur histoire et met en évidence certaines des stratégies utilisées par CVE pour aider les chercheurs d’emploi handicapés à surmonter les obstacles à l’emploi et à obtenir des résultats positifs. CVE Inc., membre du Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE), offre des services à la communauté des personnes handicapées, aux employeurs, aux sociétés d’assurance, aux commissions d’indemnisation des accidents du travail et aux ministères.

Joanne a commencé par créer un plan d’emploi réaliste pour chaque chercheur d’emploi. Celui-ci était axé sur leurs intérêts et leurs objectifs professionnels. Dès le départ, il a été décidé que les plans d’emploi seraient exhaustifs; ils comprendraient tous les domaines de la recherche d’emploi à l’établissement des rencontres avec les employeurs. Dans les deux cas, Joanne participerait aux rencontres pour offrir de l’aide et pour agir à titre de porte-parole.

Joanne avait pour but d’éliminer les obstacles à l’emploi. L’une des choses les plus importantes qu’elle prenait en considération était l’emplacement. Dans le passé, se rendre au travail était un obstacle. Descendre d’un autobus et traverser la rue étaient aussi un problème. La solution? Trouver des occasions d’emploi près de chez les candidats. CVE étudie tout ce qui pourrait constituer un obstacle et cherche à les éliminer pour les transformer en occasions.

Rebecca souhaitait être femme de ménage à temps partiel. Joanne a donc communiqué avec les petites entreprises du quartier de Rebecca. Un employeur, propriétaire d’un restaurant, a accepté de la rencontrer. Joanne a suggéré une rencontre plutôt qu’une entrevue; il s’agissait d’une première étape au changement de conversation, une approche que CVE valorise lorsque l’entreprise établit des relations avec les employeurs. Ce genre de rencontre est plus avantageux qu’une entrevue traditionnelle. Elle permet de rencontrer le conseiller en matière d’emploi pour mieux comprendre les besoins de l’employeur tout en permettant de mettre en valeur les compétences et le potentiel du candidat. CVE estime que cette approche permet aux employeurs de prendre des décisions d’embauche éclairées.

Joanne a expliqué que Rebecca comprend ce qu’on lui dit, mais qu’elle a de la difficulté à répondre, en s’exprimant avec moins de deux mots. Son magnifique sourire et sa volonté à vouloir réaliser les tâches qui lui sont assignées sont des forces. Grâce à cette approche, Rebecca a été embauchée sur place, nettoyant le restaurant deux matins par semaine. Joanne a continué de faire un suivi tant chez l’employeur que l’employé pour offrir de l’aide, mais ce n’était pas nécessaire.

Rebecca aimait son nouveau travail et, quelques mois plus tard, elle communiquait avec Joanne pour se trouver un deuxième emploi. En fait, elle a utilisé son premier emploi comme tremplin pour gagner une certaine confiance et pour acquérir de nouvelles compétences. Un emploi près de chez elle demeurait un aspect important, puisqu’il supprimait automatiquement tout obstacle lié au transport. Joanne lui a trouvé un deuxième emploi à temps partiel. Cette fois-ci, il s’agissait de compter et d’emballer les fruits dans une épicerie. Ce nouvel emploi lui donnait plus de responsabilités et lui offrait une plus grande courbe d’apprentissage.

Rebecca exerce toujours son deuxième emploi. Joanne a agi à titre d’instructrice pour la première journée, et a créé un partenariat avec le mentor spécialisé de la cliente. Le mentor spécialisé a aidé Rebacca lorsqu’elle effectuait son deuxième quart de travail. C’est tout ce qui avait été exigé. Joanne continue de rester en contact étroit avec l’employeur, mais tout semble bien aller. Rebecca dit bien aimer cet emploi.

Katie a demandé l’aide de Joanne au même moment que Rebecca. Elle souhaitait travailler dans le détail, possiblement dans un centre commercial. En utilisant la même stratégie qu’avant, Joanne a communiqué avec un employeur. Encore une fois, elle prévoyait une rencontre plutôt qu’une entrevue. Katie a été embauchée. Elle travaille maintenant à temps partiel au Value Village, près de chez elle. Elle est préposée; elle doit garder l’endroit propre, aider les gens qui se présentent aux cabines d’essayage et récupérer des articles qui doivent être réorganisés.

Joanne a offert de se présenter à l’orientation et à la formation de Katie. Le tout exigeait la lecture de manuels et de politiques, puis certaines formations en ligne. Aucune autre aide n’a été requise. Tout comme Rebecca, Katie aime bien son emploi.

Il s’agit là de deux exemples de gens qui veulent tout simplement travailler. Katie et Rebecca avaient besoin d’aide pour réaliser leurs objectifs. Joanne est fière de les voir prospérer dans leurs emplois respectifs.

Voici certaines stratégies que Joanne a utilisées pour aider ses clientes. Ces stratégies pourraient être utilisées par d’autres chercheurs d’emploi qui doivent faire face à des obstacles à l’emploi :

  • Créer un plan d’emploi exhaustif et réaliste, propre à chaque chercheur d’emploi;
  • Identifier les obstacles à l’emploi, puis les éliminer en les transformant en occasions;
  • Réaliser que la communication avec les employeurs ne doit pas toujours être compliquée. Il s’agit de savoir comment communiquer avec les gens, d’anticiper les besoins du public et d’aller de l’avant avec détermination;
  • Prendre en considération une rencontre avec les employeurs. Les « entrevues » formelles pourraient ne pas convenir à certaines personnes handicapées;
  • Créer un partenariat avec d’autres organismes qui offrent des soutiens complémentaires. Cela peut favoriser la transition en milieu de travail. Par exemple, un mentor spécialisé peut aider certains employés handicapés à effectuer les tâches quotidiennes, ce qui accroît leurs compétences essentielles et professionnelles.

Apprenez-en plus sur CVE Inc. :
http://www.cve.ca/fr-accueil

http://earn-paire.ca/service-providers/earn-service-provider-member-directory/

Succès du PAIRE

L’équipe Performance Plus – Soins en Réadaptation inc. (PPSR), sous la direction de sa fondatrice, Linda Simpson, aide les personnes ayant un handicap visible ou invisible à se trouver un emploi valorisant. Le soutien et l’expertise de l’équipe ont eu un effet positif sur l’estime de soi de Jennie, une chercheuse d’emploi. Elle a trouvé son premier emploi à temps plein en quatre ans quelques jours après avoir participé à une activité de réseautage du Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE).

Jennie avait autrefois occupé le poste de professeure et de coordonnatrice de projet. Des problèmes de santé ont nécessité un horaire de travail flexible, afin d’aller à des rendez-vous médicaux. Elle a quitté son emploi à temps plein pour effectuer des contrats et un travail indépendant d’écriture et de rédaction. Étant plus extravertie, Jennie doit rester engagée avec les autres. Lorsque sa santé s’est améliorée, elle voulait avoir un emploi à temps plein de nouveau. Dans le cadre de son engagement avec PPSR, Jennie a accepté d’envoyer son curriculum vitae à divers employeurs partenaires du PAIRE. Avec du courage, elle a décidé de participer à une activité de réseautage du PAIRE.

Louise Reid, gestionnaire de l’acquisition et de l’attraction des talents chez Hydro Ottawa, était l’un des orateurs invités à l’activité du PAIRE. Jennie a aimé ce qu’elle a entendu à propos des occasions de travail avec le groupe du service à la clientèle d’Hydro Ottawa. Elle a soumis son curriculum vitae et, le lendemain, elle était invitée à une entrevue.

« Jennie était la bonne personne pour le poste offert, a dit Louise. Pendant ma présentation, elle était très intéressée et engagée. C’était le moment idéal; elle avait les bonnes aptitudes pour le poste. »

Peu de temps après avoir commencé son contrat à temps plein de six mois, celui-ci a été prolongé, lui offrant un poste de dix-huit mois.

Les pratiques d’intégration d’Hydro Ottawa aident les chercheurs d’emploi, comme Jennie, à réintégrer le marché du travail à temps plein. Hydro Ottawa utilise ces pratiques avec toutes ses nouvelles recrues. Des séances de breffage complètes avec le gestionnaire responsable de l’embauche avant la première journée de travail; des ressources de formation en ligne; des séances d’orientation régulières; et plusieurs séances d’observation avec un collègue chevronné; ont permis d’aider de nouveaux employés, comme Jennie.

Pour Jennie, trouver le bon employeur et une bonne culture en milieu de travail sont des éléments essentiels. Que conseille-t-elle? Une activité de réseautage du PAIRE, c’est un bon départ.

Selon Jennie, « des organismes qui s’engagent autant doivent fermement croire au travail du PAIRE, et être de fervents avocats pour la création d’emploi. »

Selon Louise, chez Hydro Ottawa, la diversité n’est pas un mot à la mode, c’est une priorité stratégique.

Ce service, comme la plupart des grandes entreprises, ressent déjà les effets de la pénurie de la main-d’œuvre qualifiée dans divers secteurs. Il a réagi en offrant une gamme d’initiatives visant l’expansion de la diversité en milieu de travail. Un des domaines sur lesquels il se concentrera est les personnes handicapées.

« Les employeurs doivent élargir leur optique et leur façon de penser, a dit Louise. Il y a une richesse de talents dans des endroits auxquels nous ne pensons pas souvent. Le PAIRE est une plaque tournante incroyable d’intermédiaires qui, avec enthousiasme, vous mettra en contact avec des fournisseurs de services, comme le PPSR, pour trouver des personnes exceptionnelles pour votre équipe. »

Depuis le début de son contrat, la carrière de se poursuit. Voici une mise à jour :

« Après un contrat de deux ans à occuper deux postes chez Hydro Ottawa (le tout qui s’est commencé par une activité du PAIRE), j’ai récemment été choisie dans le cadre d’un troisième concours. Je suis maintenant adjointe administrative au service à la clientèle. Je suis fière de dire qu’il s’agit d’un emploi à temps plein! Hydro Ottawa continue de mettre à profit mes compétences variées et à reposer sur mes forces et mes capacités.

J’aimerais aussi dire que je fais à présent partie du comité d’accessibilité d’Hydro Ottawa, un groupe qui m’a offert l’occasion remarquable de m’attaquer aux problèmes liés à l’incapacité en milieu de travail. »