Rencontrez nos membres : Illumabilities

Michael Lifshitz, fondateur d’Illumabilities et animateur acclamé de 2018, a de nouveau accepté d’être maître de cérémonie pour la conférence annuelle du Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE) de 2019. Ayant lui-même vécu l’expérience d’un handicap, Michael s’engage à inclure les gens et à les faire rire. Il nous explique comment il a fondé sa propre compagnie, comment il continue d’explorer la comédie et comment il souhaite encourager d’autres entrepreneurs handicapés.

Questions d’entrevue :

  1. Parlez-nous de l’organisation. Qu’est-ce qui vous vaut cette renommée? (Soyez concis; donnez un bref aperçu.)
  • Illumabilities est récemment devenu membre du PAIRE, et Michael, de son groupe de direction. En 2018, Michael a été finaliste pour le Prix de la défense d’une cause de Célébration pour tous.
  • Les compétences du fondateur d’Illumabilities sont éclectiques. En effet, Michael a de l’expérience en comptabilité et à titre d’humoriste. Il est également entrepreneur et propriétaire d’une petite entreprise.
  • Michael a fait ses débuts à titre d’humoriste en 2006. Sous son sobriquet, sa carrière a tôt pris de l’ampleur; il animait des présentations, des conférences sur la motivation et des séances de sensibilisation.
  • En 2015, il a rebaptisé son entreprise Illumabilities, en ajoutant la mention « Shining Light on Abilities (Habiletés sous les projecteurs)», un jeu de mots qu’il aimait bien.
  • Illumabilities lui a permis à maintes occasions d’intégrer la comédie dans tout ce qu’il entreprend, en concentrant principalement sa présence d’esprit sur les obstacles auxquels les personnes handicapées doivent faire face et sur les façons dont de tels obstacles peuvent promouvoir l’accessibilité communautaire.
  1. Pour quels types de postes recrutez-vous régulièrement?
  • Ce propriétaire d’une petite entreprise n’embauche pas d’employés en ce moment.
  • Un boni pour Michael : il sait comment gérer l’aspect financier de sa propre entreprise grâce à ses études en comptabilité.
  • L’aide requise : Parfois, Michael demande l’aide d’un sous-traitant, expert en marketing, rémunéré à commission, en fonction du nombre d’engagements qu’il a accepté.
  • Son objectif : Aider, à titre de collègue ou de mentor, les personnes handicapées qui souhaitent lancer leur propre entreprise.
  • Lorsqu’il organise des spectacles humoristiques, il communique avec des humoristes, y compris des personnes handicapées, afin de travailler en collaboration avec eux.
  1. Comment les chercheurs d’emploi peuvent-ils poser leur candidature au sein de l’organisation?
  • Michael demanderait l’aide du PAIRE s’il devait embaucher un expert du marketing rémunéré à commission. Pourquoi? Le PAIRE a le bassin de talent nécessaire.
  • Confiné à un fauteuil roulant, Michael a choqué des employeurs lorsqu’il disait qu’il était comptable qualifié.
  • C’est pourquoi il est disposé à offrir des occasions aux autres personnes handicapées; il connaît très bien les obstacles en matière d’emploi auxquels ces personnes doivent faire face.
  • Michael utilise ses contacts sur les médias sociaux pour communiquer avec la communauté d’humoristes.
  • Il n’y a pas beaucoup d’endroits accessibles dans notre communauté et les soirées ouvertes aux amateurs ne le sont pas encore.
  • Michael encourage toute personne handicapée qui s’intéresse à la comédie à communiquer avec lui.
  1. À quoi ressemblerait le candidat idéal? (Expliquez plus particulièrement les compétences et les qualifications clés pour l’organisation.)
  • Travail en marketing, rémunéré à commission : Il est important d’avoir des compétences personnelles, comme avoir (de très bonnes compétences interpersonnelles)/un très bon entregent.
  • Spectacles humoristiques : Les spectacles s’adressent à tous ceux qui s’y intéressent. Les gens doivent déterminer si la comédie est appropriée pour eux; ils l’essaient « pour le savoir une bonne fois pour toutes », explique Michael.
  1. Quel serait le meilleur conseil pour une personne qui souhaite faire carrière au sein de l’organisation?

Bien que Michael ne soit pas à la recherche d’employés à long terme au sein de son entreprise, Illumabilities, il recommande aux gens de bâtir leur carrière des façons suivantes :

  • La persévérance est un élément important à cultiver, étant donné les stigmates et les obstacles en matière d’emploi auxquels les chercheurs d’emploi handicapés font toujours face.
  • Souvenez-vous du vieil adage « Rome ne s’est pas construite en un jour ».
  • Vous n’obtiendrez peut-être pas immédiatement l’emploi parfait. Profitez des occasions au fur et à mesure qu’elles se présentent et apprenez en cours d’emploi. Vous aurez ainsi plus à offrir à votre prochain employeur.
  • Continuez d’apprendre et de vous épanouir jusqu’à ce que vous décrochiez votre emploi de rêve.
  • N’hésitez pas à prendre des risques. Même si les choses ne se passent pas comme prévu, vous aurez appris de nouvelles compétences que vous pourrez exploiter dans vos prochaines fonctions.
  1. Comment vous engagez-vous à offrir des emplois qui comprennent un développement professionnel et l’avancement d’une personne handicapée?
  • En tant que propriétaire d’une petite entreprise, Michael s’intéresse particulièrement au développement de l’esprit d’entreprise. Il souhaite conseiller des personnes handicapées et les parrainer de sorte qu’elles deviennent des entrepreneurs.
  • Selon lui, l’esprit d’entreprise offre des possibilités, particulièrement lorsque l’économie traverse une période difficile. L’esprit d’entreprise permet aux personnes handicapées de trouver un emploi et, ultimement, d’être plus autonomes financièrement.
  1. Plus largement, quelles politiques et pratiques l’organisation a-t-elle élaboré pour créer, voire soutenir, un milieu de travail inclusif et accessible pour les personnes handicapées?
  • Lorsque Michael organise des événements, il s’assure de les faire dans des endroits accessibles.
  • Par exemple, l’immeuble dans lequel se trouve le Yuk Yuks, à Ottawa, n’est pas accessible. Bien que Michael puisse faire des spectacles dans cet établissement (il peut marcher sur de courtes distances), d’autres ne le peuvent pas.
  • Il lui est étrange de devoir faire un spectacle sur l’inclusion alors qu’il doit utiliser des escaliers pour le faire.
  • Les emplacements doivent être accessibles pour tous, particulièrement si l’événement traite de l’inclusion.
  • Aspirations et intérêts actuels de Michael : Se produire sur scène dans un emplacement accessible, tout en mettant en vedette des humoristes handicapés.

Nous aimerions remercier sincèrement Michael Lifshitz, fondateur d’Illumabilities, d’avoir pris le temps de participer à cette entrevue. Pour en apprendre davantage sur Illumabilities, consultez le http://illumabilities.com (en anglais seulement).